mardi 12 juin 2012

Lewis Carroll : Alice au Pays des Merveilles


Les Aventures d'Alice au Pays des Merveilles

Alice, une petite fille blonde, voit un lapin blanc à l'air très pressé passé devant elle. Très intriguée, elle décide de le suivre. S'ensuit alors une chute longue, longue, longue et pleins de rencontres plus insolites les unes que les autres.

Résumé réalisé par mes soins car l'édition que j'ai ne propose pas de quatrième de couverture



MON AVIS :


 
Petite, je n'avais pas aimé le dessin animé. Il me faisait peur.
Mais je me suis quand même décidée à lire ce livre.
Dès les premières lignes, j'ai vu que cette œuvre ne me plairait pas. Le style de l'auteur me donne une mauvaise impression. Je ne saurai vraiment dire laquelle. Je ne le juge pas très « attirant », il ne vous donne pas envie de continuer.
De plus, Lewis Caroll donne à Alice un caractère de petite ignorante, limite de petite pimbêche. J'en suis venue à détester cette petite fille. Le seul personnage qui a retenu mon attention est celui de la Reine de Cœur. Sans arrêt, elle sort sa fameuse réplique « Qu'on lui coupe la tête ! » et rien que me l'imaginer, j'en ris. Elle est totalement dépourvue de bon sens, elle est totalement loufoque, je l'ai trouvé très marrante.
«Au Pays des Merveilles », jamais je n'ai vu de titre aussi peu approprié. Alice ne voit pas de merveilles, elle voit des choses que je juge ridicules voire grotesques, des réalités complètement décalées.
Ce livre est considéré comme un conte. Un conte, dans ce cas, vraiment unique en son genre. Le merveilleux, l'aspect féerique est absent ou très sous entendu.
Je n'ai pas aimé, mais je pense qu'il faut au moins l'avoir lu une fois dans sa vie.


 Lu et chroniqué en février 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire