mardi 12 juin 2012

Andrea Cremer : Nightshade (Tome 1)

CRITIQUE REALISEE DANS LE CADRE DES CHRONIQUEURS GALLIMARD
Nightshade : 1-Lune de Sang

Une envoûtante romance paranormale : l'histoire d'un amour impossible entre Calla et Shay, un beau lycéen dont elle a sauvé la vie.


Calla n'est pas comme les autres filles de son âge, car elle peut se transformer en louve. Elle sert les Gardiens, des sorciers qui veillent sur les humains depuis la nuit des temps. Son destin est tout tracé : appartenant à la meute Nightshade, elle est promise au séduisant Ren de la meute rivale. Mais quand elle viole les lois de ses mtres en sauvant Shay, un jeune homme audacieux, Calla commence à remettre en question son sort, son existence et l'essence même du monde qu'elle a toujours connu. En suivant son cœur, elle pourrait tout perdre y compris sa propre vie. Mais l'amour interdit vaut-il le sacrifice ultime ?

MON AVIS :



Alors là, je dis un ENORME MERCI à Gallimard Jeunesse de m'avoir envoyé ce livre en avant première.

Ce roman, ce premier tome, est un véritable coup de cœur ! Il m'aura fallu un week-end pour le lire tellement j'ai été prise dans l'histoire, et encore je ne pouvais pas lire durant la journée. Mes nuits ont été très courtes dû à cette lecture qui m'a littéralement transportée.

Becca Fitzpatrick, l'auteur du best-seller Hush, Hush en dit ceci : « Epoustouflant et sexy. » Ces deux mots qualifient merveilleusement bien cette histoire.

En lisant le résumé, j'ai été sceptique, je m'attendais à du déjà-vu. Mais dès le premier chapitre on est pris dans l'engrenage. L'action est lancée dès la première ligne mais laisse le lecteur perplexe. On ne comprend pas au premier abord le monde dans lequel vit Calla, les us et coutumes nous paraissent même assez « arriérés » notamment cette histoire de mariage arrangé. Ren et Calla sont promis l'un à l'autre depuis bien avant leur naissance mais leur destin ne semblenau premier abord pas les déranger.

Un aspect m'a dérangée : c'est le machisme assez présent. Les hommes sont appelés « mâles » et les femmes « femelles ». De plus, les protagonistes féminines sont complètement soumises aux mâles alpha ce qui rend parfois leur comportement indécent. On remarque surtout le machisme du côté de la meute Bane, rivale des Nightshade. Ren en fait parti et tient Calla pour acquise. C'est assez dérangeant mais au fur et à mesure, on voit qu'il est différent et que c'est un jeune homme digne de confiance et prêt à tout pour se faire aimer de Calla, et de manière la plus juste possible (malgré son mauvais caractère !). Mais au fil des pages, au fil des phrases, au fil des mots tout s'explique. Du moins on pense comprendre ce monde car à la fin, on ne sait plus qui croire.

L'intrigue est bien menée, les éléments sont dévoilés petit à petit mais sans que l'on ait l'impression que tout soit trop facile. Les aventures s'enchaînent rapidement mais sans s'éparpiller. On se laisse porter par l'écriture de l'auteur si fluide et si limpide. Le style n'est pas trop simplet et s'adapte à tous les lecteurs de 7 à 99 ans selon moi.

Les personnages sont attachants, on a envie de les connaître davantage, de s'identifier à eux. Calla nous explique les traditions de son monde et on a peur pour elle lorsqu'elle transgresse ces lois. Les émotions des personnages sont bien retranscrites : leur douleur, leur sentiment de peur, d'amour, d'amitié, de loyauté. Tous les jeunes de cette première aventure – ou presque – sont amis et forment une meute de loups. On retrouve ici le mythe du « loup garou » , bien qu'ici ça ne soit pas réellement le cas, et c'est avec plaisir que nous découvrons ce nouvel univers, cette nouvelle vision du mythe du lycanthrope.

Comme je le disais, Calla est attachante, vive et c'est très plaisant de suivre et connaître toutes ses pensées et réflexions ( le récit est à la première personne ce qui est un très bon point !). Shay m'a parfois un peu agacée. Il est sensé être le jeune homme attirant du livre mais je l'ai trouvé très « fade » par rapport à Ren qui dégage une vraie masculinité, une vraie force. Ren est viril mais pas trop tandis que Shay est gentil mais un peu trop. Les personnages secondaires sont plaisants et j'aimerais bien les voir prendre un peu plus d'importance dans le récit. Les mentalités sont assez différentes entre tous les personnages et ça donne quelque chose de très intéressant à analyser sur un point de vue psychologique !

Les sentiments de Calla envers Ren et Shay sont si bien décrits qu'il se dégage du roman une certaine sensualité mêlée à l'aventure. Ces deux éléments sont bien dosés et tout cela rend le roman sexy comme le dit Becca Fitzpatrick. On ressent les choses, on les vit aussi. L'auteur a un certain talent au niveau de la description des scènes un peu osées mais elle ne tombe jamais dans la vulgarité.

Je suis une adepte de ce genre d'histoires fantastiques mais il y longtemps qu'une saga de ce genre  ne m'avait fait autant vibrer. Je n'étais pas une simple lectrice, j'étais les personnages, je vivais l'histoire. Je ne sais pas si cet avis est représentatif de mon coup de cœur, je n'arrive pas bien à mettre les mots sur ce que j'ai ressenti tout au long de ma lecture. J'ai été époustouflée tout le long et je le recommande à tout le monde.
 Lu et chroniqué en décembre 2010

Aucun commentaire:

Publier un commentaire