mardi 12 juin 2012

Jean Anouilh : La Grotte

La Grotte

Paris, ane 1900. dans les sous sols d'une maison bourgeoise, la cuisinière a é poignardée. Qui a t Marie-Jeanne ? Un commissaire mène l'enquête.
Ce pourrait être une comédie policière réussie. Mais, s le premier acte, l'auteur s'excuse auprès des spectateurs. La pce n'est pas compoe : elle s'écrira devant eux !
P
is, tandis que la représentation progresse, l'auteur refuse de montrer sur scène le destin infâme de ses personnages. C'en est trop, les protagonistes se révoltent : s'ils ne peuvent tout dire, ils préfèrent ne pas exister. Dans ces conditions, le commissaire pourra-t-il élucider son crime et l'auteur achever son œuvre ?
Pièce dans la pièce, La Grotte exhibe la machine théâtrale et bafoue l'illusion dramatique. Défiant les conventions du genre, Anouilh nous dévoile les affres de la création et de la création.

MON AVIS :


 
Cette pièce d'Anouilh mérite à mon avis un peu plus de reconnaissance. Je l'ai étudiée en français cette année et j'en suis ravie. Moi qui adore le théâtre, je suis comblée ^^ Cette pièce est pleine d'ironie, le côté comico-tragique m'a beaucoup plu. J'avoue avoir été parfois un peu perdue, mais cela montre que l'auteur a réussi son coup : déstabiliser le lecteur. A la fin, l'Auteur qui est un personnage à part entière joue le rôle d'un autre personnage. Il y a de quoi s'emmêler les pinceaux. Mais j'ai beaucoup aimé, et je conseille La Grotte à ceux qui aime voir, lire et/ ou jouer du théâtre.
 LIVRE LU ET CHRONIQUE EN JUIN 2009

1 commentaire:

  1. Je note sur la liste (que j'ai nommée "livres blog caro" ahahahah

    D.

    RépondreSupprimer