dimanche 1 mars 2015

Londres, West End : des comédies musicales exceptionnelles.




En octobre dernier, je suis allée à  Londres et je m’étais déjà proposé de faire un compte-rendu des comédies musicales que j’étais allée voir (Les Misérables et Matilda). Malheureusement, le temps passant, je n’ai pas eu le temps de l’écrire… Fin février 2015, je suis retournée à Londres où j’ai vu Les Misérables  (encore!) et Wicked.

Les Misérables est une histoire que j’apprécie énormément. En classe de seconde, il y a maintenant 6-7 ans, j’ai du lire une version abrégée de ce roman de Victor Hugo. Ça a été un véritable coup de cœur et ma professeur de français nous l’a fait étudier avec tellement de passion que j’en garde un excellent souvenir. De plus, pour nous préparer à la classe de première, nous avions fait un oral blanc et j’étais tombée sur un texte de cette œuvre ! Ensuite, j’ai vu l’adaptation cinématographique avec Jean Gabin (1958) qui m’avait passionné. Puis, en 2012, la comédie musicale a été adaptée au cinéma et ça a aussi été un véritable coup de cœur !  J’ai écouté les chansons en boucle et j’ai réalisé que cette même comédie musicale était toujours jouée à Londres avec en plus dans le rôle d’Eponine la jeune Carrie Hope Fletcher, que je connaissais un peu via sa chaîne Youtube. Alors, j’y suis allée en décembre 2013 et depuis, j’y suis retournée 3 fois…


Les Misérables, quand vous assistez au show, vous vous prenez une claque phénoménale ! Les chansons sont magnifiques, émouvantes et chantées avec brio ! Et encore, « brio » ne rend pas justice au talent de tous les membres du casting. Sur scène, ils sont une trentaine : les rôles principaux (Valjean, Javert, Cosette, Marius, Eponine, Enjolras, Fantine, les Thénardier) et les rôles plus secondaires (Gavroche, les étudiants comme Coufeyrac, Feuilly etc.). Mais si vous enlevez un membre du casting, tout s’écroule. 


Les décors, la scène avec sa plaque tournante, les costumes : tout est pensé et l’esprit de Victor Hugo est présent à chaque seconde. A chaque fois, je découvre un détail qui m’avait échappé précédemment. Parmi les quelques musicals que j’ai pu voir, Les Misérables est celui que je préfère ! Je pleure à chaque fois et je ressors souvent les jambes tremblantes tellement les émotions sont fortes.




Plus tard dans la semaine, je suis allée voir Wicked. Cette histoire, je vous en ai déjà parlé à travers cette chronique ! En effet, la comédie musicale est l’adaptation de ce roman de Gregory Maguire, roman qu’il a écrit en s’inspirant de la merveilleuse histoire de Baum « Le magicien d’Oz ». Pour une fois, un roman n’est pas adapté en film mais en comédie musicale ! C’est original et ça n’en est pas moins phénoménal. J’avais énormément aimé le livre. Le style d’écriture de l’auteur est très prenant, soutenu mais agréable à suivre. Il a redonné vie aux personnages de Baum et c’est un régal. La comédie musicale reprend les grandes lignes du roman mais nous propose une fin différente.


Ici, les émotions ne sont pas aussi fortes que Les Misérables, du moins, ce n’est pas les mêmes. Les chansons sont beaucoup plus vives et vous donnent envie de sauter sur scène et de chanter et danser avec les comédiens. Les chansons sont toutes géniales et les paroles sont très fortes. Derrière ces chants et ces numéros de danse, se cachent quelques leçons : il faut accepter les différences, croire en l’amour… Depuis que j’ai vu le spectacle, les chansons trottinent dans ma tête.

Les décors et les costumes sont époustouflants aussi. C’est très coloré et on ressort du théâtre avec des étoiles plein les yeux. Le décor change à une vitesse incroyable et il fait tellement réaliste ! Mention spéciale aussi aux danseurs déguisés en singes volants : j’ai trouvé leur numéro superbe !





Ce que j’aime dans ces comédies musicales : les voix des chanteurs. Tout est en direct, rien n’est enregistré. C’est impressionnant d’entendre la puissance de ces voix, ils font passer tellement d’émotions… L’orchestre les accompagne et il mérite aussi un tonnerre d’applaudissements. Il y a un véritable travail d’équipe derrière !



Un petit mot sur Matilda, que j’ai vu en octobre 2014 :

Là aussi, un très grand travail de professionnels ! Ce qui est d’autant plus impressionnant c’est que ce sont des enfants qui chantent et qui dansent. J’adore ce roman de Roald Dahl et la comédie musicale rend un bel hommage. Néanmoins, j’ai trouvé les chansons difficiles à comprendre : les enfants et même les adultes avaient un accent compliqué à suivre. Heureusement que je connaissais l’histoire de base. Mais là encore, excellente découverte !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire