lundi 7 décembre 2015

Roald Dahl : Fantastique maître Renart





Fantastique maître Renart

Dans la vallée, il y avait trois fermiers, éleveurs de volailles dodues... Le premier était gros et gourmand ; le deuxième était petit et vicieux ; le troisième était maigre et se nourrissait de cidre. Tous les trois étaient laids et méchants. Dans le bois qui surplombait la vallée vivaient Maître Renard, Dame Renard et leurs quatre renardeaux, affamés et malins...

MON AVIS :

Alors que mon mois d’octobre s’était extrêmement bien passé en lectures, j’ai démarré novembre avec zéro motivation pour lire. Je n’avais aucune envie de lire et je suis restée deux semaines sans ouvrir un livre. Et ça ne me manquait pas. Ca m’embêtait mais ça ne me manquait pas. Pour essayer de m’y remettre petit à petit, je me suis lancée avec ce tout petit roman de Roald Dahl : 82 pages. Même ça, j’ai mis trois jours à le lire, c’est vous dire !

Néanmoins, j’ai apprécié retrouver la plume de Roald Dahl. C’est un auteur que j’aime énormément et je le classe sans hésiter parmi mes favoris. Depuis que je suis petite, il me fait rêver et voyager avec ses histoires et ses mots.

Cette histoire ne sera pas ma préférée de Roald Dahl. Le contexte n’était peut-être pas le bon. Mais surtout, elle n’a pas répondu à mes attentes. Dans mon esprit, j’allais découvrir un maître Renart aussi rusé que le héros médiéval que l’on connaît si bien dans notre littérature classique française. Dans ce roman, il n’y a pas de grandes ruses. Renart est un voleur, c’est un vrai renard, il a une vraie famille. Mais sa malignité n’est pas à la hauteur de sa réputation. Il cherche uniquement à tromper les fermiers des alentours, qui en veulent à sa vie et à sa famille. On peut comprendre que Roald Dahl ait rendu plus enfantin ce héros mais je me suis sentie flouée. 
 
Pourtant, j’ai quand même pris un certain plaisir à lire ce petit roman. On rencontre beaucoup de personnages sympathiques, des renards, des blaireaux, des castors… Nous sommes presque face à une fable, en prose, et en version longue. On les suit dans leur grande aventure souterraine avec gaieté et inquiétude car on espère qu’ils réussiront leur vaste entreprise. Les fermiers qui les persécutent sont risibles et la chute du roman leur sied à merveille. J’ai beaucoup aimé la façon de faire de Roald Dahl.

En bref : un petit roman sympathique à lire pour les plus jeunes mais qui ne fera pas réfléchir les plus grands pour autant. Cependant, les adultes peuvent y trouver leur compte s’il leur reste un peu de magie et d’innocence !


Aucun commentaire:

Publier un commentaire