samedi 1 février 2014

Jez Butterworth : Mojo


 
Avec Ben Whishaw as Baby

En décembre dernier, le jour du réveillon exactement, j’ai été voir la pièce de théâtre MOJO de Jez Butterworth à Londres. Pourquoi ? Et bien, comme la plupart d’entre vous, je n’ai jamais entendu parler de cette pièce. Jusqu’à ce que j’apprenne que Rupert Grint (alias Ron Weasley dans Harry Potter) et Colin Morgan (Merlin dans la série Merlin de la BBC) allaient monter sur scène ensemble pour cette pièce. Au casting, à leurs côtés, pour les moins connus il y avait Tom Rhys Harries (jeune acteur d’une vingtaine d’années qui débute !)et Daniel Mays (qu’on peut apercevoir dans Doctor Who) et pour les plus connus Brendan Coyle (qu’on retrouve dans la série britannique Downton Abbey dans le rôle de Bates. Excellente série d’ailleurs !) ainsi que Ben Whishaw (Le parfum, Bright Star, Skyfall…). Pour ma part, à part Tom Rhys Harries et Daniel Mays, je connaissais tous les membres du casting et adorais leur travail d’acteur. Ce casting, c’était le gros WIN pour moi. Et j’ai eu la chance de me rendre à ce spectacle.
Tom Rhys Harries as Silver Johnny
 Mojo est une pièce complètement décalée. J’ai vu des acteurs que j’appréciais depuis quelques années dans des postures absolument incroyables (en slip, attaché à un jukebox…), je les ai entendus parler avec un vocabulaire plutôt vulgaire… Mais tout ça, c’était pour le mieux. J’ai adoré ! J’ai pu voir Rupert Grint autrement qu’en tant que Ron Weasley : il a du talent et je lui souhaite une aussi belle carrière que ses amis Daniel Radcliffe et Emma Watson. Il a su me faire rire, il m’a complètement scotché : on voit qu'il s'éclate dans son rôle et son jeu colle au caractère du personnage. Il en est de même pour Colin Morgan : son jeu m’a fait mourir de rire, il a des expressions faciales mêlées à un accent très prononcé. C’était absolument drôle. Ben Whishaw m’a fait extrêmement peur (et pas que quand il est tombé de tout son long, manquant de tomber sur le public !) : il joue un personnage complètement dingue mais il le fait d’une façon tellement charismatique qu’on aime ce personnage. 




Daniel Mays as Potts
Rupert Grint as Sweets













L’histoire est celle d’une boîte de nuit, d’un club dont le patron vient d’être assassiné. Les protagonistes ne savent pas ce qu’il va advenir du club et d’eux-mêmes car ils sont indirectement menacés de mort. L’univers de la pièce est très machiste : aucune femme n’est au casting, aucune femme n’est même vraiment évoquée. On est plongé dans le Londres rock’n’roll des années 50 et où les gangs font main basse sur le moindre petit business. Chaque personnage est un écorché vif : Skinny est malmené par Baby, Baby a lui-même été victime d’abus sexuel par son père, Sweets et Potts n’hésitent pas à se droguer (ce qui donne lieu à une réplique récurrente : « My piss is black ! »), Silver Johnny se fait torturer et se retrouve la tête en bas pendant une bonne vingtaine de minutes… Le tout est mené par un dialogue et un humour noirs. Il y a énormément de mouvements sur scène, de cris, de bagarres… La fin est choquante et tragique. Je suis ressortie de la pièce à la fois ravie parce qu’on rigole beaucoup, triste à cause de cette fin affreuse et frustrée.


Colin Morgan as Skinny
Brendan Coyle as Mickey













Pourquoi frustrée ? Même si j’avais compris la majorité des dialogues, je savais que j’étais passée à côté de certaines notes d’humour. Et je déteste ce sentiment. C’est pourquoi, dès mon retour en France, j’ai lu le script que je m’étais procurée au théâtre. Et cette lecture a été géniale. Je revoyais la pièce se dérouler devant mes yeux et je comprenais enfin toutes les petites notes d’humour que je n’avais pas saisies. Je revoyais le jeu de chaque acteur et pour Mojo, chacun d’eux a été majestueux. Ils ont tous un talent fou, même Tom Rhys Harries qu’on ne voit qu’au tout début et à la fin. Son rôle est essentiel et même s’il n’est pas énormément sur scène, on ne peut que le remarquer. C’est encore un acteur britannique que je vais suivre de près ! Quant aux autres, je vais continuer de m’intéresser à leur carrière, croyez-moi !

En bref, une fois encore, j’ai adoré ce que je suis allée voir au théâtre à Londres. Voir des pièces en anglais ce n’est pas évident mais dès que je peux recommencer, je fonce. C’est enrichissant, ça permet d’améliorer encore et encore mon anglais et surtout ça permet de passer un excellent moment en compagnie de mes amies !

8 commentaires:

  1. Je suis très contente pour toi que cette pièce t'ai plu ! Ta de la chance de comprendre l'anglais, je serais incapable de suivre une pièce en entier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que c'est très difficile... Je m'entraîne en regardant des vidéos en anglais presque tous les jours ^^ Merci d'être passée :)

      Supprimer
  2. aaaaaah je suis jalouse !
    Tu as vu Colin et Rupert !

    C'est vrai que je ne connaissais pas du tout la pièce non plus. En tout cas merci pour l'article et je suis contente que tu aies aimé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te le souhaite un jour Titi ! Tu le mérites aussi ;)
      Merci d'être passée :D

      Supprimer
  3. Ca devait être inoubliable, je t'envie :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument inoubliable ! Magique, comme à chaque fois.

      Supprimer
  4. 'je les ai entendus parler avec un vocabulaire plutôt vulgaire…' tu m'étonnes, je ne me remet toujours pas du 'fuck me briefly' x)
    Et les 'expressions faciales' de Colin haha tu sais bien tourner tes phrases Caro ;)
    Très bon article qui met bien en valeur la pièce et les personnages :)

    Par contre, il manque juste une petite chose........elle est où ta photo avec Rupert ??? =P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Mélissa :D <3 Moi c'est la fin dont je ne suis pas remise...

      Pour ma photo avec Rupert, je me suis dit que je l'avais assez faite tournée :p (J'aurais pu mettre celle avec Tom aussi...)

      Supprimer