mardi 25 février 2014

Simon Astier : Hero Corp







Hero Corp = La série et la BD !

Synopsis de la BD (T.1) = Montréal 1983. Cela fait la Une de tous les journaux. Captain Québec, le héros national, a été arrêté ! Des émeutes se répandent comme une traînée de poudre. Les dernières ligues de héros encore intègres doivent oublier leurs rivalités et s’unir pour combattre. C’est à l’armée à qui revient le rôle d’arbitre, elle veut fonder Hero Corp, une agence gouvernementale au service des citoyens. Quel sera le prix à payer pour un projet de cette envergure ? Qui croit encore que la paix est possible ? 

Synopsis de la BD (T.2) = Un tome 2 différent mais qui explore toujours la légende avec 4 histoires courtes, chapitrées par des pages bonus absurdes. 

Synopsis de la série = Suite à la guerre qui fit rage jusque dans les années 80, l'agence Hero Corp fut créée afin de regrouper tous les Super-Héros et de maintenir un climat de paix. L'agence possède plusieurs sites secrets éparpillés sur la planète. En Lozère, les retraités se retrouvent coupés du monde pour retrouver une vie calme et paisible. 20 ans de train-train volent en éclat quand The Lord refait surface. Face au plus grand super-vilain de l'Histoire que tout le monde croyait mort, le village est démuni. Selon une vision de La Voix, John est la solution à ce danger que la maison-mère préfère garder sous silence. John arrive au village mais il ignore tout de sa véritable identité et n'a aucune idée de ce qu'il va devoir accomplir pour sauver le monde.

MON AVIS SUR LA SERIE ET LES DEUX BD :

Quelle joie de ne pas être passée à côté de cette série ! Je tiens à remercier mes followings/followers sur Twitter pour m’avoir initiée à cette série. Si je devais sauver une série télévisée française, je sauverai celle-ci sans hésiter. 

Hero Corp, comme l’explique le synopsis, met en scène un groupe de super-héros. Néanmoins, ces derniers sont descendus dans la hiérarchie des supers-héros et se retrouvent avec des pouvoirs supers-pourris. Pas évident pour combattre le plus grand super-vilain de l’Histoire ! Mais parfait pour donner des situations super-cocasses/drôles/ridicules. 

L’humour ne plaît pas à tout le monde, mais pour moi, c’est un des meilleurs. C’est subtil mais pas dans le sens « jeux de mots recherchés ». Subtil dans le sens où il faut repérer le mot qui fait mouche, le ton de voix qui fait que… Dit comme ça, ça peut paraître compliqué mais pas du tout. Personnellement, je peux revoir les épisodes plusieurs fois, je rigolerai toujours face aux répliques stupides. Pour vous mettre l’eau à la bouche, voici une petite vidéo des moments cultes de la saison 1. N’hésitez pas à regardez au moins les deux premières minutes (surtout que je trouve que la première scène de la vidéo n’est pas la plus alléchante pour les novices :p)



Les saisons 1 et 2 sont extrêmement drôles, j’ai enchaîné les épisodes sans regrets. La saison 3 a été diffusée fin 2013 sur France 4. Elle m’a beaucoup plu aussi mais je regrette l’humour que j’ai trouvé moins présent. Mais l’histoire, le scénario… Bien que plus sombre, on s’éclate !

Un grand bravo à  Simon Astier et à toute son équipe. 

Si vous avez aimé Kaamelott, alors vous aimerez Hero Corp. (Kaamelott, créée par Alexandre Astier. Hero Corp par Simon Astier… L’humour est de famille ;) )


A la série s’ajoutent deux bandes-dessinées dont Simon Astier signe le scénario. Un bonheur de retrouver sa patte ici, cela permet de garder une cohérence avec la série. Le tome 1 montre les origines de Hero Corp, on retrouve très peu de personnages de la série. Mais pourtant, on y retrouve le même humour. Les dessins sont très beaux, c’est un vrai régal de tourner les pages et d’observer l’évolution des personnages. 

Le tome 2 est pour moi le plus réussi des deux. Il est découpé en plusieurs chapitres et chaque chapitre nous montre comment untel est devenu tel superhéros (La naissance de Captain Sports Extrêmes par exemple…). Entre chaque chapitre, il y a soit une page de pub, soit un jeu et même une recette de cookies ! L’humour est énormément présent, beaucoup plus que dans le premier tome selon moi. J’ai préféré cette deuxième lecture et j’espère avoir un tome 3 très bientôt ! C'est extrêmement agréable de se replonger dans l'univers d'Hero Corp à travers la BD. Cela approfondit la série. Mais si vous ne l'avez pas vu, la BD ne vous est pas inaccessible pour autant !

Pour fêter la sortie en DVD de la saison 3 et du tome 2 de la BD (sortie en novembre), une dédicace a été organisée au Furet Du Nord de Lille, le samedi 15 février 2014. A l’origine, le créateur de la série et de la BD, Simon Astier, devait être présent. Malheureusement, pour un problème d’emploi du temps (merci le festival de Luchon), Simon n’a pas pu se déplacer à Lille. Simon est un superhéros mais n’a malheureusement pas le don d’ubiquité. Il s’est vu remplacé par Philippe Noël (Cécil, le maire) et François Podetti (Burt), deux acteurs de la série. Et j’étais ravie de les voir ! Ils ont été absolument gentils et nous avons bien ri. Ils prenaient leur temps avec chaque personne, n’hésitant pas à engager une petite conversation. Pour finir cet article, voici la photo souvenir que nous avons prises (de gauche à droite : Philippe Noel, my friend Nora, moi, my other friend Ysatis et François Podetti !)

4 commentaires:

  1. Je ne connaissais pas du tout mais elle me tente pas du tout cette série :/

    RépondreSupprimer
  2. Je pense que c'est trop masculin pour moi.

    RépondreSupprimer