vendredi 23 mai 2014

Ann Brashares : Ici et maintenant

CRITIQUE REALISEE DANS LE CADRE DES CHRONIQUEURS GALLIMARD


Ici et maintenant

 Suivez les règles.
Souvenez-vous de ce qui s'est passé.
NE TOMBEZ JAMAIS AMOUREUX.

Voici l'histoire de Prenna James, une jeune fille de dix-sept ans qui a immigré aux Etats-Unis, à New York, à l'âge de douze ans. Mais Prenna ne venait pas d'un autre pays. Elle venait... d'une autre époque, du futur. Prenna et ceux qui ont fui avec elle jusqu'au temps présent, doivent suivre un ensemble de règles strictes pour assurer la survie du genre humain : ne jamais révéler d'où ils viennent, ne jamais interférer dans le cours de l'Histoire, et ne jamais développer de relations intimes avec quiconque en dehors de leur communauté. Mais Jenna rencontre Ethan Jarves...


MON AVIS :


Une fois encore, je remercie de tout mon cœur les éditions Gallimard Jeunesse pour cet envoi ! C’est toujours un plaisir de découvrir leur catalogue.


Tout d’abord, j’adore la couverture. Je la trouve pétillante et très représentative du roman et de son héroïne Prenna. Rien qu’en voyant cette couverture, j’avais envie de découvrir le contenu de ces pages. Le résumé, quant je me suis finalement penchée sur lui, était aussi alléchant. J’ai donc sorti le roman de ma PAL peu après son arrivée !


Le monde décrit par Ann Brashares est celui dans lequel nous évoluons, à quelques détails près. En effet, dans ce monde vivent Prenna et sa communauté et ces derniers viennent du futur. Cela change tout. En effet, elle et les membres de sa communauté ne peuvent pas développer de relations avec les gens « du présent ». Pourtant, tout ne va pas se dérouler comme prévu.


La plume d’Ann Brashares a donné naissance à Ethan et Prenna. Ces deux personnages principaux sont au centre du récit. Alors que la quatrième de couverture annonce une histoire d’amour, celle-ci n’est qu’en arrière-plan de l’histoire principale. Cette dernière se base sur la conséquence des voyages dans le temps. Cette idée de voyages dans le temps s’avère être mal exploitée alors qu’elle semblait prometteuse. Selon moi, l’auteur n’exploite pas assez sa trame : tout va un peu vite et les explications ne m’ont pas toujours paru claires. De plus, la résolution de l’intrigue – même si elle est bien préparée – arrive un peu trop rapidement à mon goût et un peu trop simplement concernant certains points. A cela, j’ajouterai que certaines questions restent sans réponse… Les dernières pages laissent la voie à une suite possible mais qui serait sûrement bien fade. (Je précise que je ne sais pas du tout s’il s’agit d’un one-shot ou d’une série !). Alors que je reproche à certains auteurs de faire traîner leurs intrigues pour faire des sagas de dix tomes, je reproche ici à Ann Brashares de n’en avoir fait qu’un. Avec tous les éléments qu’elle fournit dans ce livre, il y avait largement assez de matière pour faire au moins deux tomes. Elle ébauche le schéma d’une dystopie, avec une communauté qui veut régner sur ses membres dans un monde où cette même communauté doit faire profil bas. Ses dirigeants sont évoqués, à peine rencontrés par le lecteur… Et ils plient face à la détermination de Prenna un peu trop aisément. 


Venons-en aux personnages… De nombreux personnages secondaires peuplent le roman mais tous sont en retrait. A vrai dire, ils se trouvent plutôt au troisième plan… Certains comme Katherine, Mr Robert, le SDF auraient pu et auraient dû être plus développés. Les personnages secondaires doivent être aussi intéressants et concrets que les héros. Ann Brashares a voulu se concentrer sur Ethan et Prenna mais c’est raté. Le personnage d’Ethan m’intéressait beaucoup et il était digne d’être suivi de près. Il dégageait un léger charisme et sa personnalité joyeuse rendait la lecture digne d’intérêt. Quant à Prenna, le fait d’être dans ses pensées avec la narration à la première personne lui a desservi. Je n’ai pas su apprécier la jeune fille. Son histoire avec Ethan était mignonne et bien amenée, pourtant leur alchimie sonnait parfois faux, surtout du côté de Prenna. 


Néanmoins, j’ai beaucoup aimé la réflexion qu’Ann Brashares nous offre sur notre planète. Par son histoire, elle essaie de nous faire réfléchir sur l’écologie et sur les rapports humains. Ça reste léger tout en étant marquant et sans transformer le roman en leçon de moral.


En somme : un roman avec du potentiel sous exploité que je n'ai pas détesté mais que je n'ai pas adoré non plus

Parution le 4 juin 2014 aux Editions Gallimard Jeunesse
Lu et chroniqué en mai 2014    

5 commentaires:

  1. c'est vrai que ton avis est assez négatif et ne donne pas envie de le lire :/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai essayé de ne pas être trop dure mais bon :(

      Supprimer
  2. J'aime beaucoup la couverture et le résumé, je pensais que je m'y mettrais un de ces jours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue que la couverture est vraiment top !

      Supprimer
  3. J'aimerais vraiment le lire celui-ci ! :)

    RépondreSupprimer